Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/05/2007

Journée sans accises ?

31 Mai, Journée sans Tabac.

En tant que fumeur invertébré, je ne pouvais pas passer à côté de cette opportunité. Une journée sans tabac, c'est toujours l'occasion de rappeler à tout le monde combien le tabac est si dangereux pour la santé : la sienne et celle des autres. On diabolise les vilains fumeurs nauséabonds et les associations anti-tabac montent au créneau pour dénoncer ce vice insupportable qui importune les autres.

Tout le monde s'accorde que le tabac est très très mauvais pour la santé. C'est même le deuxième cause de mortalité selon l'OMS. Bouh! le vilain tabac. Pourtant, je m'étonne tous les jours qu'une chose encore plus dangereusement mortelle que la Peste, le Choléra, la Tuberculose et l'hépatite réunies soit si accessible à tous. N'importe quel magasin en propose en vente libre. C'est hallucinant, vous ne trouvez pas ? Ce truc tue des millions de gens, brise des familles, cause des ravages dans des tranches entières de la population et on ne fait rien !?

A ce prix-là, pourquoi ne met-on pas aussi en vente libre les armes, les bombes à fragmentation, les drogues dures, les poisons instantanés, les mines antipresonnelles, les barres de Plutonium, les ampoules au Radium ?

Tentative de réponse pas "politiquement correcte" du tout :

Il y a quelques années, Philip M. a même dû s'excuser publiquement pour avoir osé publier les résultats d'une étude économique en Tchéquie. Cette recherche portait sur le bilan économique des fumeurs dans le pays. Je parle du bilan pour l'Etat. Pour la population, il est catastrophique, on le sait bien : cancers, longues agonies douloureuses et mort atroce. Par contre, pour l'Etat, c'est le Jackpot : Rentrées abondantes et constantes, avec les taxes et accises; demande absolument pas réactive aux augmentations de prix, économies de pensions car les fumeurs meurent prématurément (c'est écrit sur tous les paquets) et droits de successions perçus anticipativement par la même occasion. Le prix à payer est pourtant léger : à peine plus que quelques années de traitement lourd pour les pauvres cancéreux qui ont fumé toute leur pauvre vie.

Quand j'entends, surtout pendant cette journée-ci, que les fumeurs coûtent horriblement cher à la sécu, je suis déconcerté. A-t-on pensé un jour y faire un lien avec tout ce que les fumeurs rapportent à l'Etat ? Chaque année où Didier n'arrive pas à boucler son budget, il s'empresse d'augmenter le prix du paquet, et puis basta ! L'affaire est bouclée.

Donc, la journée anti-tabac, c'est du vent. Tant que les fumeurs rapporteront plus à l'Etat qu'ils ne coûtent, tout effort sera vain. D'un côté, on aura un ministre de la santé qui s'exclamera qu'il y a toujours trop de fumeurs Belgique tandis que juste derrière, celui des finances priera pour qu'il y en ait toujours autant, si pas plus. Une fois que le rapport coût/bénéfice sera inversé, paf ! on interdira les clopes et la Prohibition sera instaurée. Mais mon instinct me dit que ce ne sera pas demain la veille.

Vers une journée RAF ? (Remerciement Aux Fumeurs)

le 31 mai, je prend cette journée comme un hommage. De ceux qui ne fument pas, en reconnaissance aux fumeurs qui leur permettent de payer moins d'impôts. Le jour où on rend grâce à ceux qui supportent chaque année le déficit budgétaire de nos ministres si bon gestionnaires. Une ode à ceux qui se sont laissé berner et qui ont sombré dans la dépendance si profitable à nos concitoyens. A leur faiblesse lucrative. A leur propension à ne pas écouter ce qu'on leur dit, à s'en fiche des trop timides mises en gardes officielles quant aux dangers de la fumette...

La dernière question que je me pose à ce sujet : on a vu des veuves de fumeurs ou des fumeurs en phase terminales s'attaquer aux fabricants de cigarettes, pour avoir fait honteusement plein de bénéfices sur leur dos, sans leur dire assez fort ce qu'ils encouraient. Mais quand on sait que les fabricants n'empochent même pas un quart du prix payé par le pauvre citoyen pour son paquet de clopes, je me demande si tous ces gens ne se sont pas trompés de cible ?

Personne n'a-t-il un jour pensé à attaquer l'Etat pour son attitude irresponsable, qui en définitive incite plus les gens à se mettre à fumer que d'arrêter, dans le seul but lucratif d'assainir ses dépenses annuelles ?

Promis, la prochaine fois qu'on me reproche un peu trop fort de m'adonner à mon vice, je ne me laisserais pas faire !

Et puis crotte ! Si on arrêtait tous de fumer en même temps? Comme ça, ces emmerdeurs de non-fumeurs militants anti-tabac n'auront qu'à payer plus d'impôts. Ils feront moins les malins après coup...

Monulf

Mourir de ça ou d'autre chose, la vie est quand même trop courte. Tout dépend comment on décide de la vivre.

30/05/2007

Les budgets hypocrites.

DES POLITIQUES ARRIéRéES DE PAYS SOUS-DEVELOPPé.

On ne nous dit pas tout, on nous fais croire des choses et tout ça m'énerve, c'est pour ça que j'ai ouvert ce blog. Alors je profite de la campagne législative pour tirer un petit coup d'humeur sur des idées préconçues qui nous pourrissent la vie mais qui arrangent bien certaines personnes. Je sais que ce sera un cri dans le vide, vu la fréquentation de ce blog, je ne dois pas me faire d'illusion quant à espérer qu'un politicien averti puisse un jour tenir compte des arguments exposés ici.

Je m'intéresse beaucoup à ce qui se passe à l'étranger, c'est ce qui me fait d'autant plus aimer notre petite Belgique... et parfois tant la détester, tellement c'est mal géré. Quand je vois qu'en Allemagne, ils ont (enfin) instauré un régime fiscal pour les prostituées à l'instar des Pays-Bas, je me dis qu'on commence à prendre un certain retard ici.

ôôh, je vois déjà vos regards choqués. La Prostitution, mais c'est interdit en Belgique !?! Mouais. Je vous emmène quand vous voulez dans certains quartiers chauds où les Interdits se montrent au regard du passant de façon ostentatoire. Si tout ce qui était interdit était pratiqué de la sorte, on vivrait dans un beau merdier ! Pourtant, tout le monde le sait, personne ne fait rien. Si, parfois un peu la Justice, si elle peut encore porter ce nom-là, tellement elle est défaillante. Quand j'ose aborder le problème en société, on s'empresse généralement d'en sortir non sans s'être brièvement lamenté sur la détresse que doivent vivre les pauvres filles victimes de ces milieux clandestins.

Surtout que ce milieu semble faire vivre grasouillettement un bon nombre de personnes. Je paie mes impôts, moi, idiot que je suis. A cinq minutes de chez moi, il y a des gens qui gagnent dix fois plus sans payer, d'impôts, en pratiquant des activités interdites ... mais tolérées.

VOUS AUSSI, VOUS ÊTES UN CITOYEN HONNÊTE ? TANT PIS POUR VOTRE PORTEFEUILLE !

L'honnêteté ne paie pas dans ce pays. Honnête citoyen, mon comportement n'arrange qu'un groupe de personnes : les ministres chargés du Budget. Hélàs, je rentre dans la classe des dociles citoyens à laquelle il est si facile de s'en prendre pour cracher les pépètes qui leur permettront de mettre en oeuvre leurs politiques inappropriées. Par exemple, entre deux infractions de la route, avez-vous remarqué que c'est toujours la voiture qui dérange le moins de monde qui la plus de chances de se faire verbaliser par la Police ? La voiture garée avec une roue sur un passage pour piétons coûtera plus cher à son propriétaire qu'à celui qui traversera Bruxelles à 140km/h (en évitant les boulevards, vu que ce n'est que là qu'on a mis quelque hypothétique radar fixe). La docilité favorise le racket, je vois pas d'autre conclusion.

Par contre, c'est pas tout à fait pareil pour les milieux clandestins. Pas honnêtes, filous, bandits, truands, faussaires, resquilleurs, forbans de toute envergure et surtout... à l'abri du racket Institutionnel ! Mesdames et Messieurs de l'Underground, vous n'existez pas d'un point de vue légal, félicitations, vous êtes donc exemptés de payer les impôts, les taxes et la TVA sur votre chiffre d'affaires.

LE PLUS VIEUX METIER DU MONDE, ENFIN UNE PROFESSION !

Mais quelle mouche a donc piqué les Allemands ? Ont-ils enfin réalisé qu'il y avait là un moyen magnifique pour mettre de l'ordre dans un secteur économique qui échappait à tout contrôle ? Parce qu'une fois reconnue fiscalement, la profession de prostituée devient alors reconnue publiquement. Avec ses droits et ses obligations (dont payer ses taxes). Plus d'excuses pour faire du noir, même si elles travaillent toujours quand il fait noir. Les mafiosi obligés de payer des impôts ! mais où va-t-on ? Plus besoin de blanchir les énormes rentrées que ce secteur générait ! Ce sont encore les banques suisses qui vont trinquer !

Enormes rentrées d'argent ? Oui. Tout comme bien d'autres vices, le commerce du sexe génère beaucoup de cash. Pourtant, ce vice-là demeure encore exonéré dans notre pays. Tant pis pour les citoyens qui sont intègres au point de ne pas s'y adonner. Les autres vices représentent à contrario éléments taxables essentiels pour boucler le budget : le jeu, le tabac, l'alcool, la frime (gros poste, voir note en bas de post**) et j'en passe. Alors quand Didier n'arrive pas à boucler son budget, on s'en prend un peu plus aux pauvres citoyens qui sombrent dans le vice un peu plus tous les jours pour oublier le désespoir qui les gagnent jour après jour à force de travailler de plus en plus pour gagner de moins en moins...

Ne serait-il pas temps de prendre en compte tous les secteurs de notre économie avant de réaliser le prochain Budget de l'Etat? Je parle de tous les secteurs clandestins, ceux qui sont 'tolérés' tout en étant interdits. L'Etat en profiterait pour prendre sa part au passage. C'est vrai, quoi, il n'y a pas de raisons que eux n'y aient pas droit, à la ponction obligatoire sur les revenus! Et les secteurs qui dérangent trop que pour être légalisés, on les poursuit une fois pour toutes et on les fait disparaître ! Qu'on en finisse avec cet hypocrisie pseudo-puritaine et qu'on prenne une position clairement définie sur ce qui est internit ou ne l'est pas.

AVEC çA, JE VOUS MET UN PETIT COUP DE KÄRSCHER ?

Voilà ! A force de ma laisser aller, on y arrive. Au Sud de notre pays, il y en a un qui y a déjà pensé. Quand il va voir ce que la prostitution rapportera à l'Etat Fédéral Allemand, il changera sans très certainement (on parie ?) son fusil d'épaule, en choisissant quand même de légaliser un secteur qu'il est vain et désespéré de vouloir faire disparaître. Sur le reste, il va tout nous kärschériser. C'est-il donc si dur d'avoir un politicien avec au moins un petit peu de charisme et un petit peu de @$%# au derrière pour prendre ce genre de décisions?

D'autant qu'il y a certainement beaucoup à y gagner pour l'Etat, donc pour nous. Voyez le Casino de Bruxelles, haut lieu du vice, mais taxé. Et bien taxé, par la Région. Il marche beaucoup mieux que prévu. Résultat : plus de taxe régionale cette année ! C'est pas rien, l'an dernier elle avoisinait les 190 euros par personne.

Qu'est-ce que je suis content d'habiter Bruxelles ! Vivement qu'on taxe les péripatéticiennes, afin que je paie moins d'impôts !

Elio, Didier, Joëlle et les autres, me refuseriez-vous cela ?

Monulf.

 

*** La frime rapporte beaucoup d'argent à l'Etat. Je parle de toutes les dépenses effectuées à de pures fins narcissiques : achats réguliers de biens de consommations 'tendance' ou de Luxe, souvent très chers, mais consentis rien que pour en jeter au regard des autres; frime en voiture : consommation exagérée d'essence à passer son temps à se pavaner avec; gaspillage ostentatoire, etc. Tout ça rapporte beacoup, déjà rien qu'avec la TVA : 21%, soit 1/5e de la valeur du bien acquis. Travailleurs honnêtes, vous payerez donc environ 40 % d'impôts sur vos revenus, avec le reste, vous en paierez encore 21% à votre insu en consommant. Vous ne profitez intrinsèquement que de 40% environ de ce que vous gagnez réellement. Il est temps de devenir proxénète : ils ne paient pas encore d'impôts en Belgique. Qui a dit qu'on n'était pas un paradis fiscal ?