Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/05/2007

Ignarisez pour mieux régner, plus longtemps.

Comment ne pas s'offusquer en lisant les conclusions de l'étude dont il est fait écho dans la Libre (et non l'inverse) d'aujourd"hui ? (voir la Une de ce vénérable journal par la même occasion : llb_20070523_nam_libre_01.pdf)

Avec ma sale manie de toujours demander "Pourquoi ?", surtout à propos de ce qui dérange, je m'interroge :

Pourquoi est-on obligé d'en arriver à faire ce genre d'études ? Avant, on n'en avait pas besoin. Cette évaluation de l'efficacité de l'enseignement était faite en toute fin de scolarité : à l'admission au service militaire, qui survenait tout juste après les dernières études suivies.

Je crois que c'est là que la Belgique a le plus perdu : c'en est fini d'avoir une photographie fidèle et exhaustive de la population (masculine, certes, mais dans un souci d'égalité entre sexes, elles auraient fini par y être contraintes aussi) en fin de scolarité. Le pays y a gagné à court terme, au niveau budgétaire, mais y a perdu à long terme, au niveau de la gestion et du suivi de l'éducation, ce qui a entraîné un déclin en termes de qualité. Mais qui sont les vrais gagnants au final ?

Qui a décidé cette suppression ? Les politiques ? (Un ministre de la défense rouge, bien sûr! C'étaient les zouaves qui avaient un uniforme rouge, non ?) Et jamais, on a envisagé porter la moindre considération aux propositions de conserver tout de même une espèce de 'service civique' de trois jours durant lesquels on faisait passer les tests à la population. Résultat : au niveau de la gestion de la politique de l'enseignement, on est dans un avion dans lequel on a retiré tous les instruments en plein vol. Devrait-on y voir un complot avec le ministre de l'enseignement (tiens, rouge elle aussi) afin de mieux asservir les populations ? Ce serait une hypothèse comme une autre... capilotractée pour beaucoup, mais qui tient la route à mon sens (ces propos n'engagent que moi).

Permettez-moi alors de laisser libre cours à mes divagations scripturales en capilotractant plus loin encore:

  • Sachant que l'abolition du seul instrument de mesure fiable de l'efficacité des politiques d'enseignement a été orchestrée par un ministre membre du parti rouge (pour ne pas le citer);
  • Sachant que le portefeuille de l'Enseignement a finalement été confié à un ministre du même parti, développant une politique conformes aux diktats de ce parti. Parmi les décisions, notons celles qui ont été prises pour favoriser l'égalité des élèves en leur évitant de doubler une seule année avant... la 3e secondaire ! Alors qu'à l'époque où j'étais encore à l'école, il y a bien longtemps, un élève de primaire qui affichait un certain retard se voyait octroyer un ticket pour un tour gratuit dans la même année qu'il terminait, histoire d'avoir le temps de se refaire. A l'heure actuelle c'est terminé; si t'as du retard, t'es fichu (et c'est tant mieux pour nous);
  • Sachant enfin que le discours électoral de ce parti s'adresse essentiellement aux classes sociales défavorisées, souvent assistées en leur faisant croire qu'une fois élus ils feront tout pour les aider;
  • Sachant que l'occtroi d'un mandat politique rapporte beaucoup d'avantages légaux et encore plus extra légaux (je cite notament les 'Affaires' connues et celles bien planquées);

je me demande si tout ça n'est pas un peu prémédité... Si les classes sociales défavorisées s'en sortent et deviennent moins défavorisées, qui va encore voter pour eux ? Si on veut vraiment aider les gens, on se doit de leur transmettre les connaissances de base pour s'en sortir par eux-mêmes. Vraissemblablement, aux regard de l'étude en question, on ne peut que constater que ce n'est pas (plus) le cas!

Ô rage, ô désespoir ! Vous ignarisez nos enfants pour diminuer leurs chances de réussite sociale! Ensuite, vous leur refourguez vos discours politiques paternalistes en leur faisant espérer une vie meilleure, que vous n'avez aucun intérêt à leur donner.

En somme, les membres de ce parti entretiennent bien leur électorat. Faut-il y voir la seule vraie politique à long terme que leurs ministres n'aient jamais suivi ? Si ils s'en défendent, force est de constater que dans les faits, tout le laisse supposer.

L'ESPOIR FAIT VIVRE

Faire vivre le peuple dans l'Espérance a longtemps été un monopole bien gardé de la Religion, qui assoyait ainsi sa domination idéologique sur un peuple asservi. Voici maintenant que les bouffeurs de curés s'y sont mis. Et ils se donnent les moyens de leur politique ! L'histoire est un éternel recommencement. Un remake incessant du même film où seuls les acteurs changent.

Dans ces conditions, à quoi bon faire de la recherche en Pédagogie ? Les nouvelles méthodes d'enseignement, mieux à même de former les générations futures, encore mieux que nous l'avons été, sont vouées à l'échec dans le contexte actuel. Ces méthodes ne servent absolument pas les desseins officieux des responsables officiels. Et dire que tout le monde gobe leurs couleuvres lorsque ces nouvelles méthodes sont écartées pour de sempiternelles 'raisons budgétaires', ou quand pour les mêmes raisons, ils réduisent le nombre de profs, surpeuplant les classes et diluant ainsi l'efficacité de l'Enseignement. C'est facile, et puis comme ça, les élèves apprendront moins à se poser les bonnes questions et ils seront plus disposés à mieux avaler vos couleuvres futures.

"POUR NOS FUTURS ELECTEURS, TOUT EST TROP CHER"

Oui, l'enseignement coûte cher. Mais n'est-ce pas le plus bel investissement à long terme que ce pays puisse s'offrir? Pour nos enfants, rien n'est trop beau. Pour vos enfants, tout est trop cher, si on suit la philosophie politique actuelle. Sous le couvert de restrictions budgétaires, personne ne se rend compte que les politiciens actuels ignarisent nos enfant en vue de s'assurer leur électorat de demain, qui voteront probablement pour les enfants des ministres actuels (qui fréquentent tous des écoles privées sans doute...).

Prenez garde et méditez là-dessus avent de vous lever le 10 mai prochain. 

Monulf

Voyez aussi par ailleur sur un autre blog : http://lesquestionsdelabbe.blogs.lalibre.be/trackback/5285 qui traite du même sujet de manière plus succinte, mais fort à propos.