Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/05/2007

Journée sans accises ?

31 Mai, Journée sans Tabac.

En tant que fumeur invertébré, je ne pouvais pas passer à côté de cette opportunité. Une journée sans tabac, c'est toujours l'occasion de rappeler à tout le monde combien le tabac est si dangereux pour la santé : la sienne et celle des autres. On diabolise les vilains fumeurs nauséabonds et les associations anti-tabac montent au créneau pour dénoncer ce vice insupportable qui importune les autres.

Tout le monde s'accorde que le tabac est très très mauvais pour la santé. C'est même le deuxième cause de mortalité selon l'OMS. Bouh! le vilain tabac. Pourtant, je m'étonne tous les jours qu'une chose encore plus dangereusement mortelle que la Peste, le Choléra, la Tuberculose et l'hépatite réunies soit si accessible à tous. N'importe quel magasin en propose en vente libre. C'est hallucinant, vous ne trouvez pas ? Ce truc tue des millions de gens, brise des familles, cause des ravages dans des tranches entières de la population et on ne fait rien !?

A ce prix-là, pourquoi ne met-on pas aussi en vente libre les armes, les bombes à fragmentation, les drogues dures, les poisons instantanés, les mines antipresonnelles, les barres de Plutonium, les ampoules au Radium ?

Tentative de réponse pas "politiquement correcte" du tout :

Il y a quelques années, Philip M. a même dû s'excuser publiquement pour avoir osé publier les résultats d'une étude économique en Tchéquie. Cette recherche portait sur le bilan économique des fumeurs dans le pays. Je parle du bilan pour l'Etat. Pour la population, il est catastrophique, on le sait bien : cancers, longues agonies douloureuses et mort atroce. Par contre, pour l'Etat, c'est le Jackpot : Rentrées abondantes et constantes, avec les taxes et accises; demande absolument pas réactive aux augmentations de prix, économies de pensions car les fumeurs meurent prématurément (c'est écrit sur tous les paquets) et droits de successions perçus anticipativement par la même occasion. Le prix à payer est pourtant léger : à peine plus que quelques années de traitement lourd pour les pauvres cancéreux qui ont fumé toute leur pauvre vie.

Quand j'entends, surtout pendant cette journée-ci, que les fumeurs coûtent horriblement cher à la sécu, je suis déconcerté. A-t-on pensé un jour y faire un lien avec tout ce que les fumeurs rapportent à l'Etat ? Chaque année où Didier n'arrive pas à boucler son budget, il s'empresse d'augmenter le prix du paquet, et puis basta ! L'affaire est bouclée.

Donc, la journée anti-tabac, c'est du vent. Tant que les fumeurs rapporteront plus à l'Etat qu'ils ne coûtent, tout effort sera vain. D'un côté, on aura un ministre de la santé qui s'exclamera qu'il y a toujours trop de fumeurs Belgique tandis que juste derrière, celui des finances priera pour qu'il y en ait toujours autant, si pas plus. Une fois que le rapport coût/bénéfice sera inversé, paf ! on interdira les clopes et la Prohibition sera instaurée. Mais mon instinct me dit que ce ne sera pas demain la veille.

Vers une journée RAF ? (Remerciement Aux Fumeurs)

le 31 mai, je prend cette journée comme un hommage. De ceux qui ne fument pas, en reconnaissance aux fumeurs qui leur permettent de payer moins d'impôts. Le jour où on rend grâce à ceux qui supportent chaque année le déficit budgétaire de nos ministres si bon gestionnaires. Une ode à ceux qui se sont laissé berner et qui ont sombré dans la dépendance si profitable à nos concitoyens. A leur faiblesse lucrative. A leur propension à ne pas écouter ce qu'on leur dit, à s'en fiche des trop timides mises en gardes officielles quant aux dangers de la fumette...

La dernière question que je me pose à ce sujet : on a vu des veuves de fumeurs ou des fumeurs en phase terminales s'attaquer aux fabricants de cigarettes, pour avoir fait honteusement plein de bénéfices sur leur dos, sans leur dire assez fort ce qu'ils encouraient. Mais quand on sait que les fabricants n'empochent même pas un quart du prix payé par le pauvre citoyen pour son paquet de clopes, je me demande si tous ces gens ne se sont pas trompés de cible ?

Personne n'a-t-il un jour pensé à attaquer l'Etat pour son attitude irresponsable, qui en définitive incite plus les gens à se mettre à fumer que d'arrêter, dans le seul but lucratif d'assainir ses dépenses annuelles ?

Promis, la prochaine fois qu'on me reproche un peu trop fort de m'adonner à mon vice, je ne me laisserais pas faire !

Et puis crotte ! Si on arrêtait tous de fumer en même temps? Comme ça, ces emmerdeurs de non-fumeurs militants anti-tabac n'auront qu'à payer plus d'impôts. Ils feront moins les malins après coup...

Monulf

Mourir de ça ou d'autre chose, la vie est quand même trop courte. Tout dépend comment on décide de la vivre.