Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/05/2007

Peut-on vraiment tout dire sur son Blog ?

PERMETTEZ-MOI DE FAIRE LE POINT. 

Voilà, ça fait deux semaines que j'ai ouvert mon blog. Ma première idée était de m'ouvrir un petit espace où je pourrais m'exprimer à ma guise, écrire ce que je voulais tout en développant un style propre. Depuis le temps que j'y pensais !

Je ne voulais pas spécialement attirer des lecteurs à tout prix, mais on ne peut pas s'empêcher de quand même aller jeter un petit coup d'oeil de temps en temps aux stats... C'est marrant, le plus gros jour est le mercredi ! De plus, la fréquentation dépend du moment de la journée où on publie son post. Naturellement, cela conditionne l'apparition de son blog sur le portail dans la rubrique 'les dix derniers blogs mis à jour'. La plus grande part des visiteurs vient de cette section. 

Cependant, cela fait quelques jours que j'écris et publie... mais rien. Mon blog n'apparaît plus nulle part (ou alors, très loin dans la liste, comme si je n'avais plus rien publié depuis une semaine). Comment se fait-ce ? Quelle est la raison ? D'ordre technique, j'y crois pas trop : d'autres blogs rafraîchis après le mien figurent dans la liste. A moins qu'il y ait un filtre. Je ne vois pas d'autre solution. Les derniers article avaient bien évidemment un style un peu plus corrosif, moins 'politiquement correct', ce qui expliquerait cela. Ou alors, il y a quelqu'un dont le boulot est de vérifier, un à un, si un blog est digne d'apparaître dans la liste. Si c'est la cas, je le salue et l'encourage à continuer, il est sur la bonne voie ! Et je lui dit : non, je ne me résoudrais pas à créer un blog sur les papillons ou que sais-je de neutre pour être lu à tout prix! La Libre annonçait un espace de libre expression, je continuerais, même si ça gêne. Surtout si ça gêne!

Heureusement que j'ai quand même réussi à capter l'attention de quelques lecteurs rebelles qui ne s'arrêtent pas à ça. Je tiens à les remercier ici pour leurs remarques pertinentes et leurs commentaires encourageants.

Donc, en conclusion de ces deux semaines, si vous voulez que votre blog devienne populaire, je suis en mesure de pouvoir vous conseiller :

  • ecrivez sur des sujets qui ne dérangent pas trop
  • n'employez qu'un vocabulaire neutre et circonstancié
  • Allez rendre visite à vos autre potes les bloggeurs et laissez-leur des commentaires tout en n'omettant point de mentionner l'URL de votre propre blog. Faites cela autant que possible, dussiez-vous y passer la nuit.
  • actualisez régulièrement le contenu de votre blog (mais ça risque d'autant plus dur que votre ligne rédactionnelle est neutre)

En attendant, je continuerais. Si ça vous plaît, tant mieux. Si pas, tant pis.

Vive la liberté d'expression. Vivent les bloggeurs qui ne se laissent pas faire, vivent ceux qui ne se lassent pas de ne pas se laisser faire non plus !

Monulf (un peu déçu par la censure qu'il croyait disparue de ce pays)

Post Scriptum : Si je suis puni, merci de me dire au moins ce qu'on me reproche... 

23:44 Publié dans Presse | Lien permanent | Commentaires (2)

22/05/2007

Quarante ans après, toujours pas d'accord.

Les différents médias de notre pays on rendu homage aux victimes de l'incendie de l'Inno, survenues voici 40 ans aujourd'hui. On a dit que c'était une des plus grandes tragédies civiles qu'ait connu la Belgique depuis qu'elle existe, que l'émotion est encore intense, etc.

L'émotion, je peux pas m'empêcher de la ressentir en regardant les images de l'époque. C'est moche tous ces gens qui sont morts, de la faute à 'pas de chance'. Ca inspire le respect au repos de leurs âmes.

Mais combien étaient-ils ? On montre souvent du doigt les différents médias qui dans l'empressement d'une annonce de catastrophe, annoncent tous des chiffres de victimes différents. Mais là, on est quand même QUARANTE ans après ! On a quand même bien eu largement le temps de les compter, un à un, et même plussieurs fois si on avait peur de se tromper !

UN PEU DE RESPECT POUR LES MORTS, MESSIEURS LES JOURNALISTES !

C'est vrai, quoi! La RTBF annonce 251 victimes décédées. Le Soir : "près de 325 dont toutes n'ont pas été identifiées". La Libre : "plus de 300, dont 259 identifiées". J'ai pas encore été vérifier dans autres journaux, j'en ai assez vu. De qui se moque-t-on ? On en est encore à ce point, aussi longtemps après ?

Entre 251 et 325, il y a quand même 74 unités de différence, soit 30% d'écart ! Septente-quatre âmes que soit la télévision publique a décidé d'ignorer (le jour où ils devaient les honnorer), soit le Soir a décidé d'inventer pour se donner une contennance.

Certes, il est pas évident d'estimer le nombre de personnes qui y sont restées. Sans doute qu'à l'instar du WTC, certains corps furent réduits en cendres à jamais ou que d'autres, y échappant in extremis aient choisi de fuir vers l'Amérique incognito afin de se reconstruire une nouvelle vie sous une autre identité. Nul ne saura jamais. Je trouve cependant légitime de penser qu'à la longue, tous auraient fini par se mettre d'accord sur un chiffre. Et bien non, il faut croire qu'il ont eu autre chose à faire pendant tout ce temps...

De grâce, messieurs les journalistes, face à un drame d'ampleur Nationale, vous ne pensez pas qu'il serait plus respectueux pour les victimes d'agir en toute dignité quand vous parlez d'eux ?

Une différence de 30 % entre deux estimations, c'est pas ce que j'appelle du journalisme sérieux. Si la RTBF a préféré ne parler que des victimes identifiées, c'est encore plus odieux de leur part. C'est promis, ce soir, je jette ma télé au feu, on y dit trop de conneries.

Monulf  (si triste pour les victimes, et autant pour les journalistes qui ne savent pas compter)